La rentrée scolaire 2017 en mode positive attitude ! Résultats du baromètre de rentrée Approuvé par les Familles

Que l’on soit parent ou non, 2 évènements majeurs marquent l’année : le nouvel an… et la rentrée des classes ! Loin d’être une anecdote, cette dernière demande un investissement – tant affectif que financier – sans faille, côté parents comme côté enfants. Comment se profile la rentrée 2017 ? A 3 mois de la date, Approuvé par les Familles a sondé les familles et livre ses prévisions pour une rentrée 2017… résolument positive !

La rentrée : une période clé et positive

Pour la plupart des parents, la rentrée est un mélange de joie (31%) et de « business as usual » (55%). Côté enfants, c’est la joie qui domine… jusqu’à l’arrivée au collège, où le stress prend le dessus… momentanément !

COTE ENFANTS

  • Une joie : 40%
  • Un passage obligé : 55 %
  • Un stress momentané : 33%


.

COTE PARENTS

  • Une joie : 31%
  • Un rituel : 22%

 

 

Quelles sont les préoccupations des parents à la rentrée ? Signe des temps, elles sont bien plus de nature « relationnelle » que de réussite scolaire :

  • Intégration sociale de l’enfant avec les autres – 38 %
  • Qualité de la relation de l’enfant avec l’enseignant – 31%
  • Réussite scolaire de l’enfant – 31%

Bien sûr, c’est particulièrement en maternelle que l’intégration sociale compte (72%), tandis que c’est au collège que la réussite scolaire prend la tête des préoccupations (39%).

Et les courses de rentrée ?

Côté logistique et « courses de rentrée », l’ambiance est au « no stress ». Avec 52% des parents qui déclarent faire leurs courses de rentrée dès juillet et 24% début août, ce sont les ¾ des parents qui réalisent leurs courses par anticipation.

Avec un budget global de 480 € (-20€ vs 2016), le coût de la rentrée est un poste non négligeable dans les foyers. Ce qui explique qu’ils en délèguent peut la responsabilité d’achat aux enfants.

Ainsi si trousse, cartable, jeux de récré et vêtements pour la rentrée sont largement décidés AVEC l’enfant, les fournitures scolaires demeurent une prérogative parentale même si le souhait de l’enfant est toujours pris en compte.

Qualité & souhait de l’enfant : le duo gagnant

Et les tendances 2017 ?

1. Des packagings toujours plus innovants pour mieux répondre aux besoins de l’enfant

2. La qualité plutôt que les licences pour les séduire 72% des parents se déclarent insensibles aux licences sur les fournitures de rentrée.


Méthodologie : Étude en ligne auprès de 668 parents d’enfants de 3 à 14 ans du 4 au 12 mai.

%d blogueurs aiment cette page :