Les chiffres de la rentrée scolaire 2016

Temps fort incontournable de la vie des familles, la rentrée des classes nécessite toujours des talents d’organisation, de préparation et de sérénité. Mais comment cet événement est-il perçu par les parents et les enfants ? Quel budget les familles y consacreront-elles cette année et à partir de quand vont-elles se pencher sur la liste des fournitures scolaires ? Les réponses dans l’Observatoire  Approuvé par les Familles spécial Rentrée scolaire 2016.

Les chiffres à retenir :

  • 61% des parents vivent la rentrée des classes comme un rituel annuel
  • 50% des enfants de moins de 11 ans attendent la rentrée des classes avec joie
  • 52% des familles font leurs courses de rentrée scolaire dès le mois de juillet
  • Chaque famille va consacrer cette année un budget moyen de 500€

Parents et enfants perçoivent différemment la rentrée des classes

Loin d’être une angoisse, pour 61% des parents, la rentrée des classes est surtout un rituel annuel, un « passage obligé », dénué de tout sentiment particulier. Les enfants en revanche sont 36% à ressentir de la joie à l’idée de retourner à l’école, 32% un « stress momentané » lié à la nouveauté de l’événement. Un vécu qui évolue avec le niveau scolaire des élèves puisque, s’ils sont 50% à déclarer attendre la rentrée avec joie en cours primaire, seuls 23% conservent ce sentiment à partir de 11 ans, âge qui correspond généralement à l’entrée au collège.

Des parents toujours plus prévoyants

Comme l’an dernier, l’Observatoire Approuvé par les Familles spécial Rentrée scolaire 2016 constate que les parents sont prévoyants : 52% effectuent les courses de rentrée scolaire dès le mois de juillet. Un chiffre qui progresse de 5 points par rapport à 2015. Par ailleurs, ils restent généralement fidèles à la liste recommandée par l’enseignant puisqu’ils sont 42% à la suivre à la lettre, et seulement 10% à s’autoriser à prendre des libertés par rapport au matériel demandé.

Période courses rentrée

Un budget moyen de 500€ par famille

Pour la rentrée 2016, les parents prévoient un budget de 500 € par enfant, hors achat de la calculatrice et de l’agenda (versus 522 € en 2015).

Budget rentrée 2016
Des courses de rentrée dans lesquelles l’enfant est très impliqué

Qui décide des achats de produits scolaires

En fonction des produits concernés, l’enfant est plus ou moins impliqué dans les décisions d’achat.

Top 3 des produits pour lesquels l’enfant décide avec les parents :

  1. Cartable
  2. Vêtements
  3. Équipement sportif pour l’école ou pour les activités extra-scolaires

Top 3 des produits pour lesquels l’enfant décide seul :

  1. Agenda
  2. Jeux de récré
  3. Trousse

Les parents se réservent les prérogatives en ce qui concerne la liste des fournitures scolaires et la calculatrice.

Les devoirs : toute une organisation !

Près de 80% des élèves de primaires ont des devoirs donnés à l’avance (au-delà du jour pour le lendemain). Près de 2 enfants sur 3 rencontrent des difficultés pour s’organiser dans leurs devoirs.

Des parents très impliqués : 87% accompagnent eux-mêmes leurs enfants dans cette tâche, plutôt que de la confier à d’autres personnes.

Ils sont seulement :

  • 5% à laisser leurs enfants les faire seuls à la maison
  • 6% à l’étude.
  • 1% à avoir recours à une tierce personne

… qui y consacrent beaucoup de temps : 53% déclarent y passer plus de 2h par semaine.

La RDC : zen ou stress ? Le mot de la fondatrice d’Approuvé par les Familles, Isabelle Mazarguil :

« La rentrée scolaire rythme l’année familiale et « lance » véritablement l’année des parents comme des enfants : elle donne le « LA » et consomme une large part du budget familial. Zone de tension à la fois positive et négative, elle est faite de joie et d’encouragements, mais aussi de vigilance et de d’angoisse de la nouveauté. Dans la logique des autres postes de dépense, les parents segmentent les achats de rentrée entre ceux pour lesquels ils restent maîtres, ceux qu’ils délèguent aux enfants et ceux dont ils partagent la responsabilité avec ces derniers. Le focus de cette année, les devoirs, démontre combien les parents sont impliqués dans la vie de leurs enfants et délèguent peu ce qui a de l’importance. La recherche d’outils adaptés se révèle d’autant plus importante. »

Étude réalisée du 12 au 18 mai 2016 auprès de 537 parents d’enfants de 3 à 16 ans.

%d blogueurs aiment cette page :