Conso Obs : le petit-déjeuner et le goûter au sein des familles

petit-déjeuner

Au quotidien, ce sont les femmes qui font principalement les courses, seules. Contrairement au choix de la composition du déjeuner et du diner, à 60% choisie par les parents seuls, l’enfant participe au choix de la composition du petit déjeuner et du goûter à 70 et 72%.

Pourtant dans le détail les parents n’impliquent pas leurs enfants sur tous les produits.

Ainsi, ils :

  • décident principalement seuls sur le beurre, le lait, le miel, les biscottes ou encore la confiture.
  • demandent leur avis à leurs enfants pour l’achat de chocolat en poudre, de jus de fruits, de brioches ou le pain de mie, de pâte à tartiner ou de compotes,
  • et décident de manière vraiment commune pour les yaourts en pot ou à boire, les biscuits et gâteaux individuels et les céréales bien sûr.

Cela s’explique par le fait que la qualité du produit demeure le critère n°1 d’achat pour les parents en matière d’alimentation, même si ce critère est à un niveau équivalent à celui du souhait de l’enfant pour le petit déjeuner et le goûter : les « repas de l’enfant ».

On pourrait penser que les produits pour lesquels les parents décident seuls sont les moins « engageants », sur lesquels le prix prend le pas sur les autres critères, ouvrant la porte aux MDD dont c’est le leitmotiv : un excellent rapport qualité/prix. Pourtant, la corrélation n’est pas directe.

Lorsqu’ils ont recours aux MDD, les parents le justifient par des raisons multiples (prix, rapport qualité/prix, offres fidélité etc.) mais principalement par une perception de produits MDD tout aussi bien que les produits de grandes marques et moins chers : un meilleur rapport qualité/ prix. Il n’y a donc plus, pour eux, de frein de principe sur la qualité aux produits de distributeurs.

Lorsqu’ils préfèrent les marques, les parents le justifient principalement par une perception que les produits de MDD sont moins bons. Ensuite, selon les produits, viennent la demande absolue des enfants motivée par les publicités télé, et les offres proposées par les marques.

Méthodologie : Étude quantitative réalisée en ligne auprès de 504 parents d’enfants de 6 à 12 ans entre le 27/01/2015 et le 03/02/2015.

Résultats détaillés et chiffres de l’étude sur demande.

%d blogueurs aiment cette page :